La question des énergies renouvelables

Le contexte

Le bois est une ressource précieuse, qui, contrairement à d'autres sources d'énergie renouvelables, est limitée par les terres disponibles et par la longueur du cycle de croissance. Au Royaume-Uni, la récolte durable actuelle est entièrement utilisée par Norbord et d'autres fabricants selon un cycle de vie : Croissance / Utilisation / Réutilisation / Recyclage, puis, et seulement à ce moment-là, Récupération pour la production d'énergie.

Le respect de ce cycle de vie, approche responsable et respectueuse de l'environnement, garantit un stockage du carbone pendant de longues années avant d'être relâché dans l'atmosphère lorsqu'il est finalement brûlé pour produire de l'énergie.

Dans le cadre de son engagement pour une économie à faible taux d'émission de carbone, le gouvernement a mis en place des subventions en faveur des producteurs d'électricité, selon l'instruction relative aux énergies renouvelables (Renewables Obligation). Ces subventions encouragent la combustion de bois pour la seule production d'électricité, à des niveaux d'efficacité de moins de 30 %.

Le problème

L'industrie des panneaux de bois est entièrement dépendante du bois britannique (vierge ou récupéré), qui subit maintenant d'énormes pressions de la part du secteur biomasse-énergie à grande échelle. Autrement dit, notre industrie est menacée car les subventions du gouvernement donnent la capacité aux producteurs d'énergie de payer plus du double du montant actuellement déboursé par l'industrie des panneaux de bois du Royaume-Uni pour la matière première primaire. En conséquence, les prix moyens du bois ont augmenté de 60 % au cours des cinq dernières années.

Et tout indique que ce problème s'amplifiera. Le nombre de demande de permis de construire de centrales à biomasse qui produisent de l'électricité en brûlant du bois a énormément augmenté. Ces centrales ont la capacité de consommer plusieurs fois l'ensemble de la récolte de bois du Royaume-Uni. De plus, le gouvernement met en place des subventions en faveur de la chaleur renouvelable (Renewable Heat), ce qui créera de nouvelles distorsions du marché.

Les conséquences

La menace sur l'industrie des panneaux de bois est claire, cependant, la législation actuelle a également des conséquences de plus grande envergure :

  • L'effondrement de l'industrie des panneaux de bois coûterait des dizaines de milliers d'emplois, dont beaucoup dans l'industrie manufacturière, à travers le Royaume-Uni, portant atteinte à des économies déjà bien fragiles.
  • L'impact environnemental, la combustion inefficace de bois, entraînera en fait une augmentation nette d'émissions de CO2 au Royaume-Uni de l'ordre de plusieurs centaines de millions de tonnes.
  • Les britanniques, qui doivent déjà faire face à des hausses du coût de l'énergie à usage domestique, payent en fait 810 millions £ par an pour ces soi-disant subventions « vertes » au moyen de taxes cachées dans leurs factures.
  • Les consommateurs verront le prix des panneaux de bois, et d'autres produits manufacturés, augmenter de manière importante, en raison de la hausse des coûts des matières premières.
  • Des répercussions très néfastes sur la balance commerciale du Royaume-Uni, car nous devrions importer du bois venant de l'étranger pour satisfaire la demande.
  • Distorsion de la « hiérarchie dans l'utilisation » relative au bois, pour laquelle le gouvernement du Royaume-Uni s'est engagé.

Que fait-on?

Les campagnes Make Wood Work (pour que le bois réussisse) et Stop Burning our Trees (arrêtez de brûler nos arbres) de la Wood Panel Industries Federation (Fédération des industries des panneaux de bois) constituent une campagne nationale dont l'objectif est de persuader le gouvernement à encourager un usage de cette matière première, limitée et précieuse, qui soit le meilleur possible. Ces actions sont financées par Norbord et par les autres producteurs de panneaux du Royaume-Uni et soutenues par d'autres organisations de l'industrie des produits forestiers.

Travaillant de concert avec des organisations de premier plan du secteur du bâtiment, nous œuvrons auprès du gouvernement pour qu'il révise les dispositions législatives en vigueur et celles proposées. Une motion d'urgence a été déposée au parlement en soutien à la campagne Make Wood Work. Précisément, nous demandons au gouvernement de :

  • Respecter la « hiérarchie dans l'utilisation » imposée dans l'élaboration des textes de loi ;
  • Réviser les subventions en faveur des énergies renouvelables et de la chaleur renouvelable dans la mesure où elles entraînent des distorsions de cette hiérarchie ;
  • Encourager l'utilisation du bois à des fins énergétiques seulement après un cycle de vie complet, pour le stockage du carbone ;
  • Mieux intégrer le processus à travers des ministères disparates ;
  • S'engager sur un agrandissement des zones forestières productives, et s'y tenir ;
  • S'engager pleinement aux côtés de l'industrie de la transformation du bois, représentée par la Wood Panel Industries Federation (WPIF) et la Confederation of Forest Industries (Confor).

Vous restez également mis à jour sur http://www.makewoodwork.co.uk et http://stopburningourtrees.org  

En Belgique:

Fedustria, la fédération du textile et du bois et des meubles, mène la campagne 'Le bois oxygène'. Ceci est soutenu par Norbord, d'autres fabricants de matériaux de construction en bois et entrepreneurs de construction en bois. Cette campagne encourage l'utilisation du bois comme un moyen simple et efficace pour lutter contre le changement climatique.  Pour plus d'informations, visitez le site de "Le bois oxygène": www.leboisoxygene.be.



Add e-mail address for newsletter

Receive our Newsletter!

Norbord - make it better - Découvrez Comment



Ajouter l'échantillon Adding Brochure Select All Send to a Friend Merci This field is required Your Email Please wait